Archives de : EELV Picardie

  1. Pic de pollution de l’air : Agir dans l’urgence et à long terme

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Pic de pollution de l’air :

    Agir dans l’urgence et à long terme

    Lille, le 21 juin 2017,

    Selon Atmo Hauts-de-France, notre région connaît depuis hier un nouveau pic de pollution atmosphérique à l’ozone et aux particules fines dans un contexte de canicule. Les épisodes de canicule, facilitant les pics de pollution, sont amenés à être plus fréquents et extrêmes avec le dérèglement climatique.

    Face à ce nouveau pic, aucune mesure d’anticipation n’a pourtant été prise par la Préfecture de Région. Il n’est plus possible d’attendre passivement. Europe Ecologie Les Verts demande donc à nouveau, en plus de la limitation obligatoire des vitesses à 70 km/h sur l’ensemble du réseau autoroutier et routier :

    – la gratuité des transports en commun et du stationnement résidentiel,

    – la mise en place d’une circulation restreinte aux véhicules les plus polluants, avec les vignettes Crit’Air, et la mise en œuvre de l’interdiction de circulation de poids lourds en transit.

    Au-delà des pics de pollution, nous respirons au quotidien un air de qualité très médiocre. Il faut donc agir dans l’urgence mais aussi à long terme et dans un souci de justice sociale. Les écologistes appellent le Gouvernement à prendre ses responsabilités et proposent des mesures de fond dans tous les secteurs (transport, chauffage, industrie, agriculture), et notamment de :

    – développer massivement les transports en commun et les modes de déplacement doux. Restaurer la taxe poids-lourds.

    – sortir du diesel, en supprimant sa niche fiscale et en affectant la moitié des dépenses économisées à une prime de conversion automobile pour les ménages les plus vulnérables.

    – rénover jusqu’à 750 000 logements par an, en donnant la priorité aux ménages victimes de précarité énergétique.

    Pour rappel, le respect des normes françaises et de la valeur recommandée par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) de 10 mg/m3 de PM 2,5 permettrait d’éviter à l’échelle de la région et plus particulièrement de ses grandes villes environ 4900 décès chaque année et jusque 16 mois de gain d’espérance de vie à 30 ans.

    Lisette Sudic et François Veillerette, porte-paroles EELV Hauts-de-France

  2. 11 et 18 juin 2017 : Les candidats Europe Ecologie – Les Verts aux élections législatives !

    Europe Écologie – Les Verts Picardie présente ses candidat-e-s aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

    AISNE

    Première circonscription de l’Aisne :

    Brigitte FOURNIÉ TURQUIN – Titulaire

    58 ans, mariée, 3 enfants. Conseillère départementale du canton de Laon 2. Conseillère municipale à Laon de 2008 à 2014. Profession : directrice d’école, coordonnatrice de la Zone d’Éducation Prioritaire Champagne-Moulin Roux, actuellement membre des chœurs de l’Opéra de Reims.

    François BRAILLON – remplaçant

    4 enfants, 8 petits enfants. Ingénieur agronome et expert près de la cour d’appel d’Amiens, paysan, producteur fermier retraité, Chevalier du Mérite Agricole

    Deuxième circonscription de l’Aisne :

    Michel MAGNIEZ – Titulaire, soutenu par le PCF et Ensemble !

    Enseignant à l’université de Picardie – Jules Verne. Il s’engage au quotidien pour l’environnement, pour la cohésion sociale et pour le débat d’idées afin de porter une écologie pragmatique au service de l’humain.

    Marion BLEUSE – Remplaçante

    Marion est assistante sociale. Elle n’est membre d’aucun parti politique, mais elle est une femme de gauche, et elle défend des idées écologistes et sociales.

    Troisième circonscription de l’Aisne :

    Christophe PARENT – Titulaire

    Marié, trois enfants, Christophe travaille à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de l’Aisne depuis 1995. Maire de Montigny-en-Arrouaise depuis 2014, il habite son village situé dans le canton de Bohain-en-Vermandois depuis 20 ans. Engagé depuis de nombreuses années dans le milieu associatif, il possède une bonne connaissance de la Thiérache et des difficultés que ce territoire rencontre.

    Anne-Marie FICHTER – Remplaçante

    Quatrième circonscription de l’Aisne :
    Europe Écologie – Les Verts soutient Michel CARREAU, candidat du Parti Communiste Français.

    Cinquième circonscription de l’Aisne :

    Dominique JOURDAIN – Titulaire, soutenu par le PCF

    Avocat honoraire, Maire de Château Thierry de 1989 à 2008, président de la Communauté de Communes de 2001 à 2008, Dominique Jourdain est membre fondateur et président des Eco-Maires (association nationale des maires pour l’environnement et le développement durable) de 1995 à 2008 et président de l’association Haute Qualité Environnementale (HQE) de 2005 à 2009, il est, depuis 1995, administrateur de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et, depuis 2005, président de la Commission permanente des Programmes et de la Prospective.

    Mireille AUSÉCACHE – Remplaçante (Membre du Parti Communiste Français)

    Syndicaliste, Mireille a enseigné l’histoire-géographie à Château-Thierry de 1978 à 2003 (Collège Jean Rostand, Lycée La Fontaine), investie dans plusieurs associations culturelles locales.

    OISE
    Première circonscription de l’Oise
     :

    Europe Écologie – Les Verts soutient Josiane BAECKELANDT, candidate du Parti Radical de Gauche.

    Deuxième circonscription de l’Oise :

    Jacqueline FONTAINE – Titulaire, soutenue par le PS et le PRG

    54 ans. Professeur des écoles, Conseillère Municipale de Beauvais et de l’Agglo du Beauvaisis. Elle s’engage pour la protection de l’environnement créatrice d’emplois et améliorant la santé, pour l’éducation, la culture, l’enfance alors que la France, l’Europe et le monde ont besoin des écologistes !

    Mehdi RAHOUI – remplaçant (membre du Parti Socialiste)

    35 ans. Natif de Beauvais où il est élu depuis plusieurs années, il connaît bien sa circonscription qui a besoin de services publics forts et efficaces, d’une économie innovante au service de l’emploi des jeunes et des moins jeunes, d’un droit de travail qui protège.

    Troisième circonscription de l’Oise :

    Europe Écologie – Les Verts soutient Johann LUCAS, candidat du Parti Socialiste.

    Quatrième circonscription de l’Oise :

    Martine BERNARD – Titulaire, soutenue par le PS et le PRG

    Écologiste engagée, altruiste, opiniâtre et vigilante, son engagement est
    motivé par le sentiment qu’il n’est pas d’espace personnel, associatif, collectif, professionnel ou politique, où il ne soit d’extrême urgence d’agir pour le respect de la Nature et de son Humanité.

    Pierre-Etienne BOUCHET – Remplaçant (Membre du Parti Socialiste)

    41 ans, universitaire, membre de l’Observatoire du dialogue social, ancien responsable national d’une association de lutte contre le chômage, il s’engage aux côtés de Martine Bernard pour la protection de l’environnement et la défense de la justice sociale.

    Cinquième circonscription de l’Oise :

    Luc BLANCHARD – Titulaire

    47 ans, pacsé, père de 2 enfants de 9 ans, enseignant depuis 20 ans, conseiller municipal de Le Meux depuis 9 ans. Adepte de solutions concrètes et efficaces, engagé dans des associations locales, il met ses compétences au service de ses concitoyens. Adhérent à EELV depuis 2010.

    Françoise HACQUART – Remplaçante

    Mère de 5 enfants, infirmière retraitée, ancienne conseillère municipale verte
    de Compiègne, engagée pour la santé, elle milite activement pour une agriculture biologique qui assure des revenus convenables aux exploitants agricoles en préservant leur santé et la nôtre.

    Sixième circonscription de l’Oise :

    Caroline MARZUCCHETTI – Titulaire

    36 ans, responsable administrative et financière, écologiste car notre mode de vie n’est adapté ni à nos besoins, ni à ce que la nature peut nous offrir. Sensible à notre santé et à la cause animale, elle est convaincue que la politique a le pouvoir de changer la vie !

    Bertrand JEANDEL – Remplaçant

    48 ans, Picard, marié et père de 3 enfants, il réside et travaille dans l’Oise depuis 35 ans, militant et membre actif de collectifs nationaux (EELV, Sortir du nucléaire, L214, Les Colibris) ou locaux (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne, L’âme Ortie)

    Septième circonscription de l’Oise :

    Europe Écologie – Les Verts soutient Alexandre OUIZILLE, candidat du Parti Socialiste.

    SOMME

    Quatrième circonscription de la Somme :

    Élodie HEREN – Titulaire, soutenue par le PS, le PCF et le PRG

    41 ans, mariée et mère de deux enfants. Élodie exerce le métier de conseillère principale d’éducation dans la Somme. Conseillère municipale à Molliens-au-Bois et militante pour le progrès social et la transition écologique en matière d’énergie et de biodiversité.

    Anne VAN DYCKE

    48 ans, mariée à un fils d’agriculteur, elle enseigne l’économie, la gestion et le management auprès de jeunes lycéens. Anne est conseillère municipale à Doullens et déléguée communautaire dans la communauté de communes de « Territoire Nord Picardie ».

  3. Discours de Yannick Jadot au soir de la primaire de l’écologie

    This gallery contains 1 photo.

    Yannick Jadot a remporté la primaire de l’écologie.

    Voici le discours qu’il a prononcé le soir de sa désignation :

    « Les écologistes viennent de me désigner comme leur candidat à l’élection présidentielle. Je veux les en remercier chaleureusement.

    Je veux également remercier Michèle Rivasi, Cécile Duflot et Karima Delli pour la qualité de cette primaire. Ces dernières semaines, nous avons su démontrer notre respect mutuel et la force du projet que nous portons.

    Ensemble, avec les militantes et les militants d’Europe Ecologie les Verts, et avec toutes les personnes qui croient en l’écologie politique, nous allons construire la campagne présidentielle comme une aventure collective.

    Pendant la primaire, j’ai répété ma volonté de rassembler toute les familles de l’écologie : je veux poursuivre cette dynamique. C’est unie, ouverte, en regardant vers le grand large et les pieds sur terre que l’écologie sera conquérante.

    Je veux m’adresser ce soir, et tout au long de la campagne, à celles et ceux qui agissent chaque jour pour la planète et pour une société plus juste,

    à celles et ceux qui aimeraient agir mais qui n’en ont pas les moyens ou ne savent pas comment faire,

    à celles et ceux aussi qui ont pu être déçus par Europe Ecologie les Verts.

    Je suis déterminé à ce que cette campagne soit aussi la vôtre, que vous puissiez pleinement y participer, qu’elle ouvre une nouvelle page de l’écologie dans notre pays.

    Je mesure la responsabilité qui m’est confiée. Je la reçois avec gravité et détermination, mais aussi beaucoup d’enthousiasme.

    Avec gravité, car la France est au bord de la rupture. L’accroissement des inégalités, l’explosion des discriminations, l’affaissement de la démocratie, le dérèglement climatique, l’extinction des espèces, l’épuisement des ressources, les maladies liées aux pollutions : tout cela affaiblit notre pays.

    Nous souffrons de ne pas avoir de projet partagé et, faute d’horizon commun, la société explose dans un sauve-qui-peut généralisé. Jamais notre pays n’a connu une telle défiance, jamais la tentation du repli n’a été aussi forte.

    J’accueille aussi cette désignation avec détermination.

    Aujourd’hui s’ouvre à Marrakech la COP22, une nouvelle conférence mondiale sur le climat. Si la diplomatie française peut être fière de l’Accord de Paris signé lors de la COP21, chaque jour le gouvernement tourne le dos aux devoirs que cet accord impose.

    Obsession nucléaire, maintien des centrales charbon, choix du tout camion, diesel, soutien à l’agriculture la plus industrielle : ces choix maintenus depuis des décennies ne sont pas seulement néfastes pour le climat et pour la santé, ils nous privent de centaines de milliers d’emplois et d’entreprises dans tout le pays, maltraitent les animaux et font disparaître les services publics.

    Je reviens de Nantes où sont jugés les recours sur l’eau et les espèces protégées, déposés par les écologistes, contre les autorisations de travaux à Notre Dame des Landes. Que de temps perdu et d’entêtement autour de ce projet aussi inutile que destructeur -et toujours illégal au regard du droit européen. François Hollande confiait à des journalistes ne pas croire en ce projet : saisira-t-il enfin l’occasion d’y mettre fin, comme nous le demandons depuis des années ?

    Avec détermination donc, car, oui, les solutions sont là.

    Je crois en notre intelligence collective. La France n’est condamnée ni au désespoir, ni à la peur du déclassement. Il y a urgence à réformer les institutions pour déverrouiller la démocratie, à faire sauter les rentes pour libérer l’économie, à surmonter les conservatismes et les corporatismes pour débloquer la société.

    Ca tombe bien, notre pays regorge d’incroyables forces vitales, dans les quartiers, dans les villes et les campagnes, dans les entreprises et les associations. Nous devons absolument soutenir ces bâtisseurs d’avenir et leur donner les moyens d’essaimer.

    Dans cette campagne, nous déclinerons nos propositions pour faire face aux urgences écologiques, démocratiques et sociales. Pour prendre soin de la planète, nous devons réparer la société, la soigner.

    Protéger la nature, c’est nous protéger nous-même, c’est nous offrir une perspective d’avenir.

    Une France 100% énergies renouvelables, une agriculture paysanne et biologique, une alimentation saine et conviviale, une santé protégée, des transports collectifs accessibles, une fiscalité juste qui favorise l’innovation, des choix industriels qui créent des emplois plutôt que d’en détruire…

    Car justement, l’écologie, c’est plus d’emplois, moins d’inégalités et de précarités. L’écologie c’est des territoires vivants et une économie relocalisée.

    Alors que des millions de personnes souffrent de ne pas avoir d’emploi, trop de salariés souffrent dans leur travail. Intensification des tâches, dégradation des conditions, précarisation des contrats : nous proposerons des mesures pour améliorer le travail, l’adapter aux capacités et aux talents des femmes et des hommes, le partager, et en garantir les droits. Nous voulons remettre le travail à sa juste place dans nos vies.

    Nous mettrons en débat notre projet pour une école égalitaire et émancipatrice.

    Nous voulons donner le pouvoir aux citoyennes et aux citoyens dans une République refondée.

    Nous affirmons qu’une société de confiance ne peut émerger sans le respect plein et entier du pacte républicain, des droits qu’il devrait garantir et des promesses qu’il porte pour chacune et chacun, arrivé hier dans notre pays ou présent depuis Astérix, habitant d’un quartier populaire ou d’une ferme du Larzac. Liberté, égalité, fraternité.

    La démocratie, c’est le contrôle de l’Etat par les citoyens, pas l’inverse. Le fichier global d’informations sur la population est une dérive de plus qui porte atteinte aux libertés publiques, donc à la démocratie.

    Nous lutterons contre toutes les discriminations qui minent la société, qu’elles soient sociales, ethniques, liées à l’orientation sexuelle, aux handicaps ou à l’état de santé, aux opinions politiques, religieuses ou syndicales. Et il est plus que temps de mettre fin aux inégalités entre les femmes et les hommes.

    L’écologie, c’est une société apaisée, fraternelle, ouverte sur sa diversité et sur le monde.

    Osons dire que nous voulons une société qui ne soit pas une compétition perpétuelle, pour avoir le droit de vivre dignement et de nous épanouir.

    Osons réclamer le droit au bonheur.

    Evidemment, la France doit se redonner un horizon européen. Cette petite mondialisation libérale qu’est devenue l’Union Européenne, technocratique et austéritaire, qui dresse des murs et des barbelés contre les réfugiés, porte en elle le risque de l’effondrement de notre civilisation alors qu’elle devrait en être le ferment.

    Le Tafta et le Ceta ne sont pas des solutions, mais font partie du problème. Relançons massivement l’investissement utile pour tisser de nouvelles solidarités sur notre continent, entre l’Est et l’Ouest, le Nord et le Sud, au sein de nos pays et avec le monde qui nous entoure !

    La France, quant à elle, doit enfin nouer des relations saines avec les pays du Sud. Ni nostalgie régressive de la colonisation, ni Françafrique qui perdure comme au Gabon. Solidarité, soutien à la démocratie, intérêts mutuels pour un développement soutenable !

    Enfin, je mènerai cette campagne avec enthousiasme.

    Je veux rassembler les Françaises et les Français autour d’un projet positif, un projet de sens et de cohérence !

    Je veux qu’ensemble nous passions un nouveau pacte avec les Françaises et les Français, une nouvelle alliance : celle d’une écologie à la hauteur des défis de la planète et au cœur de la vie quotidienne, une écologie crédible, fière de ses combats et de ses convictions, aimable, populaire et humaniste, ni culpabilisante, ni punitive, mais aimable et bienveillante.

    Nous voulons redonner à chacune et à chacun sa dignité, la maîtrise de sa vie, l’envie et le pouvoir d’agir.

    Nous donnerons à voir de nouveaux possibles à celles et ceux qui n’attendent qu’un signe pour retrouver l’espoir, qu’une occasion pour réinvestir l’action collective et politique. Toutes et tous ne se disent pas « écologistes », mais peu importe : ils et elles sont prêts à agir si on leur en donne les moyens, s’ils reprennent possession des leviers du changement.

    Le récit de l’écologie que je vous propose de porter ensemble pour l’élection présidentielle est profondément subversif, exaltant et pragmatique : mobiliser les énergies vitales de la société pour nous réconcilier avec la nature et avec l’avenir, pour nous réconcilier entre nous, pour nous réconcilier avec nous-mêmes !

    La campagne des écologistes commence ce soir. Face aux artisans du renoncement, aux adeptes du « c’était mieux avant » et aux prêcheurs de haine, nous allons semer l’espoir d’une société de confiance.

    Je suis candidat pour que demain soit mieux qu’aujourd’hui, avec vous, et grâce à vous ».

  4. Avec plus de 57% des voix, Yannick Jadot remporte la primaire d’Europe Ecologie – Les Verts.

    Avec plus de 57% des voix, Yannick Jadot remporte la primaire d’Europe Ecologie – Les Verts.

    « La Primaire de l’écologie est désormais terminée, tous les bulletins du second tour ont été dépouillés ! Voici les résultats que nous annoncerons à la presse dans quelques instants :
    Bulletins reçus : 13 940, soit 80,76 % de participation

    Votes exprimés : 13 348
    Votes blancs : 495, soit 3,66% des exprimés
    Yannick Jadot : 7 340, soit 57,11% des exprimés
    Michèle Rivasi : 5 513, soit 42,89% des exprimés

    Yannick Jadot sera donc le candidat de l’écologie pour l’élection présidentielle de 2017 !

    Il peut compter sur le soutien d’Europe Écologie Les Verts et de tous les écologistes.

    Nous tenons à saluer une excellente participation : plus de 80% des inscrit-e-s ont envoyé leur bulletin. Merci à elle et eux de montrer la vitalité du peuple de l’écologie. Merci aussi aux quatre candidat-e-s d’avoir montré la cohérence du projet écologiste et d’avoir débattu dans la bienveillance et le respect.

    Dès ce soir, c’est une écologie rassemblée qui entre en campagne. Une campagne qui nous mène jusqu’au mois de juin, une campagne avec 578 élections : une présidentielle et 577 législatives.

    La COP22, qui s’ouvre aujourd’hui à Marrackech, nous le rappelle : face aux changements climatiques et à ses graves conséquences, l’écologie n’est pas une option, mais une nécessité. En France, l’écologie est avec Yannick Jadot ! »

    Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

    Le site internet de Yannick Jadot : http://avecjadot.fr/

  5. EELV apporte son soutien aux Goodyear

    EELV apporte son soutien aux salariés de Goodyear qui comparaissent aujourd’hui en appel à la Cour d’appel d’Amiens.

    Les plaignants ayant retiré leur plainte, dans cet affaire, l’acharnement du parquet apparaît comme difficilement compréhensible. Cet entêtement est d’autant moins légitime que les magistrats du ministère public du tribunal d’Amiens sont bien placés pour mesurer au quotidien les conséquences sociales dramatiques de la fermeture de l’usine Goodyear.

    Goodyear n’a pas fait grand cas du sort des salariés et de la région qui lui ont permis de prospérer des années durant. La violence sociale en col blanc n’est jamais sanctionnée. Cette décision de fermeture d’une usine rentable et de la suppression de 1173 emplois directs représentait pourtant une véritable bombe à fragmentation sociale.

    Après les cas des lanceurs d’alertes, après les mesures prises contre les manifestants tout au long de cette mandature Valls, condamner les salariés de Goodyear serait une preuve supplémentaire que notre politique pénale n’est pas équitable face aux mouvements sociaux : indulgence pour certains, prison et entêtement judiciaire pour les autres.

    Une condamnation serait d’autant plus malvenue qu’elle s’inscrirait dans un contexte plus global de rétorsion face aux personnes syndiquées. EELV demande donc la levée des charges qui pèsent sur les représentants des salariés, et rappelle que la « loi travail » était une occasion – malheureusement gâchée – de renforcer la place du syndicalisme et des salarié-e-s dans les entreprises.

    Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux EELV

  6. Avec EELV, participez à la réinvention de l’écologie politique !

    EELV lance une grande consultation pour la rénovation de l’écologie politique.

    « Chaque jour qui passe, mille indices témoignent de l’urgence écologique. Dans toute la société, la prise de conscience s’opère. Et pourtant l’écologie politique est plus affaiblie que jamais, divisée en de nombreux partis, de nombreuses associations. L’image d’Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) est particulièrement dégradée. Face à la montée de l’absention et du vote d’extrême droite,  comment réinventer un mouvement écologiste adapté aux enjeux du XXIème siècle  ?

    Vaste tâche ! Pour cela nous avons besoin de vous. Et d’abord de votre avis. »

    Pour y participer, rendez-vous ici :

    http://consultationreinvention.org/

    Et cliquez sur le questionnaire « Quelle réinvention pour l’écologie politique ? »

  7. Grande-Synthe : appel à bénévoles pour aider l’association Le Récho sur le camp de réfugiés de La Linière.

    Europe Ecologie – Les Verts soutient et relaie un appel à bénévoles lancé par l’association Le Recho sur le camp de réfugiés de La Linière à Grande-Synthe. Cette jeune association, composée de 10 jeunes femmes (artistes, cuisinières, etc., souhaite s’appuyer sur la cuisine comme solution dans un contexte de crise.

    L’association recherche actuellement des bénévoles, pour quelques jours ou quelques heures, afin de les aider à la préparation et à la confection des 500 repas par jour prévus du 13 août au 4 septembre.

    Voici leur appel :

    « L’Équipe du RECHO recherche plusieurs bénévoles prêts à offrir de leur temps sur la période du 13 Août au 4 Septembre, quelques jours ou plus. L’association LE RECHO partira le 13 Août à bord de son food-truck pour sa première mission. A bord : 4 cheffes cuisinière et 6 artistes. Leur but : Créer du lien à travers la cuisine sur le camp de réfugiés de La Linière à Grande-Synthe.

    Nous recherchons des personnes pour nous assister côté logistique à l’aise avec la conduite d’un utilitaire (mis à disposition) connaissant de préférence la région Dunkerque-calais-Lille.

    Rôles principaux des logisticiens :

    – Préparation des caisses à l’aide de fiches techniques journalières type (caisse hygiène, matériels , food )

    – Récupération de la marchandise à plusieurs endroits (marché, grande surface, particulier) avec le véhicule utilitaire de l’association.

    – Installation avec les cheffes les ateliers de cuisine de l’après-midi (un à deux pôles de 20 personnes)

    L’association prend en charge les repas de ses bénévoles, ainsi que la couverture d’assurance dès lors qu’un bulletin d’adhésion est signé entre les deux parties. Nous disposons d’une faible capacité d’hébergement mais nous ferons notre maximum pour vous accueillir.

    Aussi, afin de simplifier les choses, un planning vous sera adressé une fois vos disponibilités remplies et signées et nous vous contacterons pour confirmer avec vous votre arrivée et vous présenter à toute l’équipe !

    N’hésitez pas à prendre contact avec nous contact@lerecho.com, nous avons hâte de vous rencontrer pour partager cette formidable aventure avec vous !!! »

  8. Journées d’Eté EELV 2016 (25-27 août, Lorient)

    Les journées d’été d’Europe Ecologie – Les Verts ont lieu cette année du 25 au 27 août 2016, à Lorient.

    Elles sont ouvertes à tous les adhérents et sympathisants qui souhaitent venir se rencontrer et débattre en toute convivialité durant ces trois jours.

    Découvrez ici le programme de nos journées :

    Suivez le programme

    Inscriptions, informations pratiques et contacts sur le site consacré aux JDE 2016.

     

  9. Pique-nique végétarien à Compiègne le 03 septembre 2016

    PIQUE NIQUE VÉGÉTARIEN TIRÉ DU SAC
    Samedi 3 septembre 2016 à midi
    Devant l’entrée du parc du château
    Avenue de la Résistance – 60 200 Compiègne

    Pour le respect des animaux

    A l’occasion de la fête de la chasse, nous vous invitons à nous rejoindre pour lutter contre la chasse à courre, la traque des mammifères en période de reproduction, le braconnage, la chasse à la glu, le déterrage des blaireaux et toutes les pratiques barbares de chasse.

    Nous sommes pour une chasse responsable, prenant en compte les conditions de vie des animaux, favorisant la biodiversité et soucieuse de laisser un patrimoine naturel préservé aux générations futures.

Remonter